Skip to main content

MISE EN PLACE D'UN ROLLING FORECAST

On observe, de façon générale, trois facteurs récurrents menant à une réflexion et un besoin de mettre en place un rolling forecast :

Tout d'abord, des changements environnementaux, résultants à la fois de la volatilité du marché dans lequel évolue la société ainsi que de pressions internes qui lui sont propres.

POURQUOI LIMPIDA VOUS RECOMMANDE JEDOX ?

Pour une société de conseil fortement spécialisée comme Limpida, la signature de partenariat avec un éditeur n'est pas un acte anodin.

Il s'agit d'une sélection opérant un savant dosage entre performances et popularité du logiciel, implication de l'éditeur, moyens humains et financiers à mettre en oeuvre de la part du partenaire... mais surtout : la pertinence du choix en regard des besoins actuels et futurs de nos clients !

DIS-MOI, TU ES PLUTÔT REPORTING OU ANALYTICS ?

La question serait plutôt : "existe-t-il une vraie différence entre le reporting et les outils analytiques ?".

Même si la plupart du temps, ces deux termes semblent interchangeables, ce ne sont pourtant pas des synonymes.

Tous les deux servent à collecter des données depuis sensiblement les mêmes sources d'information. Pourtant, on ne peut disposer d'un outil analytique sans reporting. Et un reporting sans outil analytique ratera sa cible principale : vous faire prendre les bonnes décisions.

Qu'est-ce que le reporting ?

DIS-MOI HÉRACLITE, TU LE SENS BIEN TON ROLLING FORECAST ?

Je lisais récemment un témoignage de mise en oeuvre d'un rolling forecast. Etait expliqué que ce nouvel outil comportait systématiquement 6 trimestres (1 réalisé + 5 estimés), et qu'il avait efficacement tourné les équipes vers l'avenir. A contrario, le process budgétaire qui pré-existait se cantonnait à des analyses d'écart avec un cadre élaboré 18 mois au préalable. 

Subscribe to Forecast